Accueil | Accessibilité | Aller au contenu | Plan du site | Contact

Choix de la langue


Le système universitaire allemand

 

Généralités

Le système supérieur allemand se distingue fondamentalement du système supérieur français. C’est pour mieux appréhender les difficultés rencontrées à l’avenir que, dans le cadre du processus de Bologne, les pays de l’Espace Européen se sont entendus pour harmoniser les cursus de formation. Le but : permettre les comparaisons et équivalences des filières et des diplômes à l’échelle internationale. En Allemagne, de nombreux établissements d’enseignement supérieur ont déjà aligné les examens traditionnels comme le Magister (équivalent de la maîtrise), le Staatsexamen (examen d’Etat) et le Diplom sur la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat).

Chaque semestre, tous les étudiants doivent payer des frais d’inscription (Sozialbeitrag ou Semesterbeitrag) qui varient selon les universités et s’élèvent à environ 200 euros.

Actuellement, les frais de scolarité sont à payer seulement dans le Land de Basse Saxe, mais seront supprimés au cours de l’année 2014.

 

 

Les différents établissements

En Allemagne, les établissements d’enseignement supérieur peuvent être répartis en deux catégories: les universités et les Fachhochschulen (elles s’apparentent aux IUT).

L’université  

Etudier à l’université nécessite de la part de l’étudiant une grande autonomie dans le choix de ses matières et l’organisation de ses études. Les études à l’université sont avant tout théoriques et tournées vers la recherche. Le large éventail de disciplines enseignées dans les facultés comprend la médecine et le droit, les lettres et sciences humaines, les sciences sociales, les sciences de la vie, les sciences économiques sans oublier la formation des enseignants.

La Fachhochschule

La Fachhochschule est une particularité allemande qui connaît une popularité sans précédent. La forte orientation pratique, l’enseignement dispensé à des petits groupes d’étudiants, les examens qui sanctionnent les études ainsi que les formations tournées vers le monde professionnel constituent sa spécificité. C’est pourquoi la durée des études dans une Fachhochschule est moins longue qu’à l’université. L’éventail de disciplines regroupe à peu près 15 spécialités qui sont subdivisées. Pour information, les sciences de l’ingénieur ne comportent pas moins de  30 spécialisations. D’autres disciplines sont enseignées dans les Fachhochschulen comme la gestion, les sciences de l’ingénierie économique, les sciences sociales, le graphisme, le design, l’informatique, les mathématiques, les sciences de l’information et des bibliothèques, les sciences familiales, l’économie forestière et agricole ainsi que la traduction et l’interprétariat.

Les universités techniques et les institutions spécialisées telles que les Ecoles supérieures ecclésiastiques catholiques et protestantes et les Ecoles supérieures de pédagogie sont intégrées aux universités. Outre les Fachhochschulen, il ne faut pas oublier les écoles supérieures des Beaux-arts et de musique.

 

Organisation des études et diplômes délivrés

En Allemagne, le système LMD (Bachelor, Master, Doktor) a quasiment remplacé le vieux système avec le Diplom et Magister. Les futurs enseignants, juristes, médecins et pharmaciens doivent passer le Staatsexamen pour pouvoir exercer leur profession. La durée d’études réglementaire est d’au moins 8 semestres. Dans certaines disciplines, la durée des études est allongée car l’étudiant ne satisfait pas à toutes les conditions requises.

Le titre de docteur et l’habilitation à diriger des recherches pour accéder au corps des professeurs d’université ne sont accessibles qu’à l’université. Le Diplom FH vient sanctionner 8 semestres d’études à la Fachhochschule. Les études au sein des Fachhochshulen sont en général plus courtes qu’à l’université. Les étudiants de l’universités terminent leurs études au plus tôt après le 9ème semestre, cependant pour certaines filières, la durée moyenne d’études est de 12 semestres.

Jusqu’en 2010, les Bachelors et Masters auront progressivement remplacé les cursus existants. Après l’obtention du Master, il est possible d’entreprendre des études de doctorat sans conditions d’admission particulières. Le déroulement des études est similaire au LMD français.
En Allemagne, les étudiants décident de leur propre chef quand ils veulent passer leurs examens. C’est la raison pour laquelle le taux d’échec aux examens n’est pas aussi élevé qu’en France. Cependant, la durée moyenne des études est allongée.

 

 

Etudier en Allemagne

En Allemagne, les études s’organisent sur une année académique divisée en deux semestres : le semestre d’hiver (d’octobre à février) et le semestre d’été (d’avril à juillet).
En règle générale, les semestres sont plus longs dans les Fachhochschulen.
Les étudiants allemands ne s’inscrivent pas pour une année mais doivent renouveler leur inscription chaque semestre.
Outre d’éventuels droits de scolarité, les étudiants doivent s’acquitter d’une cotisation semestrielle au moment de leur inscription ou de leur réinscription. Dans de nombreuses villes, le paiement de la cotisation semestrielle donne droit au ticket semestriel qui permet aux étudiants d’utiliser gratuitement les transports publics.
La cotisation semestrielle varie selon les établissements.

 

 

Conditions d’admission et modalités de candidature

Etudier en Allemagne nécessite au préalable l’obtention d’un certificat de fin d’études secondaires. Pour les Français désireux de séjourner en Allemagne dans le cadre de leurs études, il faut être titulaire du baccalauréat (par exemple, le baccalauréat allemand, le baccalauréat mention «  section européenne allemande  » ou l’Abi-Bac) et posséder des connaissances de la langue allemande (réussite aux tests de langue comme le TestDaF ou le DSH).

En général, il y a une distinction à faire si vous désirez effectuer une partie voire la totalité de vos études en Allemagne. Si vous souhaitez y effectuer une partie de votre cursus, il est conseillé de partir au cours du second ou du troisième cycle. L’admission dans une filière correspondante répond à des critères différents. Si vous décidez d’effectuer la totalité de vos études en Allemagne, vous pouvez vous inscrire directement dans les universités de votre choix pour demander le dossier de candidature. D’ailleurs, n’hésitez pas à prendre contact auprès du centre national d’attribution des places dans les universités allemandes si vous envisagez un cursus plus spécifique en médecine, en psychologie ou en pharmacie par exemple (ZVS – Zentralstelle für die Vergabe von Studienplätzen). La ZVS attribue en effet des places et règle les procédures d’admission pour certaines filières. Si vous obtenez une place, vous devez retourner votre candidature à la ZVS en précisant l’établissement choisi. Pour en savoir plus sur les modalités d’inscription, vous pouvez consulter le site de la ZVS : www.zvs.de 

A titre indicatif, postuler à un Master dans une université allemande après avoir obtenu une Licence en France est possible. L’autorité compétente est l’université auprès de laquelle vous sollicitez une inscription. Elle décide de son propre chef et en référence à la reconnaissance mutuelle des études et des diplômes universitaires, régis par des accords entre la France et l’Allemagne, si vous êtes autorisé à vous inscrire pour l’année et le cursus souhaités.

En règle générale, les documents ci-dessous sont nécessaires à votre inscription :

  1. Certificat de fin d’études secondaires (original et copie de votre baccalauréat ou diplôme équivalent pour les étudiants français étrangers)
  2. Le cas échéant, justificatifs des études suivies et le formulaire d’admission dûment complété pour les étudiants internationaux
  3. Attestations de connaissances de la langue allemande
  4. Carte d’identité ou passeport
  5. Photo d’identité
  6. Acte de naissance
  7. Confirmation de souscription à une couverture sociale
  8. Attestation partielle du paiement de la cotisation semestrielle ou des droits de scolarité

Les documents nécessaires à votre inscription sont susceptibles de varier d’un établissement à l’autre. Un conseil : renseignez-vous en temps voulu afin de ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de votre inscription. Les établissements allemands exigent très souvent les originaux et les traductions certifiées de vos diplômes et justificatifs.

N’hésitez pas à consulter les sites suivants si vous désirez davantage d’informations sur les formations, les établissements et les modalités de candidature en Allemagne :

 


Consultez aussi

Pour toute question sur les cursus intégrés franco-allemands, le site Internet de l’Université franco-allemande : www.dfh-ufa.org


Recommander cette page


Bas de page

Une manifestation de l’Université franco-allemande